Historique de la commune

Livres

Historique


Les appellations et les orthographes successives de Saint-Etienne-Roilaye, le nom de Saint-Etienne-Roilaye a varié plusieurs fois au cours des siècles.

  • Sanctus Stéphanus en 1143.
  • Sanctus Stéphanus ad Pétrifomtem en 1255, dans un titre du Duché de Valois.
  • Sancti Stéphani en 1302, dans un pouillé de la province ecclésiastique de Reims.
  • De Mdlori Sancti Stéphani en 1332.
  • Saint Etienne en 1564, dans un mesurage de la forêt de Cuise.
  • La Queue du Bois en 1794, pendant la période révolutionnaire.
  • Saint-Etienne les Pierrefonds au XIXème siècle.
  • Saint-Etienne en 1928, dans une carte d’Etat-major.
  • Saint-Etienne Roilaye enfin en 1936, par délibération du Conseil Municipal.

Pour le Hameau de Roilaye :

  • Royliaco en 1332.
  • Ville de Roylais en 1376, dans un dénombrement de la Châtellenie de Pierrefonds.
  • Roy Laye en 1529, dans une déclaration des biens de l’église de Saint-Etienne.
  • Roy Lais en 1535 et 1860.
  • Roilet en 1575.
  • Roylés dict le Merdeux -par opposition à sec – en 1598 et 1677 dans une déclaration des biens des Religieux Célestins de Saint-Pierre en Chastres.
  • Rouellée au début du XVlllème siècle dans les registres paroissiaux.
  • Roylaye au XIXème siècle.
  • Roilaye en 1764 et en 1936.

Extrait du livre « Histoire de Saint Etienne Roilaye », écrit par Madame Josiane MARRANT